Amay replonge déjà!

Alors qu’on le pensait lancé après son succès face à Huccorgne, Amay s’est laissé surprendre à Vyle. Pour Di Miceli, il faut jouer plus juste.

J.B.
Amay replonge déjà!
Mario Di Miceli a vécu une rencontre compliquée. À l’instar d’Amay. ©Léva

L'éclaircie entrevue face à Huccorgne aura été de courte durée. Alors qu'ils disputaient une rencontre à six points, les Amaytois n'ont pas été capables de trouver la parade face au solide bloc défensif local. Coincé entre les trois défenseurs vylois commis à sa surveillance, Mario Di Miceli n'a pas été alimenté comme un attaquant de son profil doit l'être en pareil contexte: via des ballons issus des ailes puisque l'axe était bouché. Lorsqu'il a pu s'extraire du triple marquage local, Di Miceli a donné un bon ballon dans la profondeur à Carrier qui a frappé le montant (18e), il a provoqué un bon coup franc aux seize mètres qui n'a rien rapporté (39e) et il a prolongé au-dessus du cadre un centre de Carrier (54e). «C'était compliqué pour moi face à cette défense renforcée, confirmait l'attaquant amaytois auteur de quatre buts jusqu'ici. Néanmoins nous avons su revenir au score méritoirement et à ce moment-là, c'est Amay qui disposait des meilleures cartes pour l'emporter, car Vyle ne sortait plus. Jusqu'à ce qu'il nous crucifie en contre. Si je dois analyser notre rencontre, je dirais que l'ouverture du score par notre adversaire tôt dans la partie était ce qu'il fallait éviter. Ensuite, nous avons poussé, mais stérilement, car il manquait de justesse dans la dernière passe pour nous montrer plus menaçants. C'est une des choses à améliorer pour réussir notre opération maintien. C'est clairement notre objectif. On ne veut pas être l'équipe qui a fait descendre Amay en P3. Qui plus est l'année du centenaire…»