La locale Écolo Berloz aurait dû être considérée comme toute autre association

Roland Vanseveren (Écolo Berloz) avait porté plainte à la Commission permanente du Pacte culturel, suite à une location de salle trop élevée.

Anne JACQUEMIN
 Roland Vanseveren n’était pas d’accord avec les 190 € réclamés à Écolo pour pouvoir louer la salle «La Berle».
Roland Vanseveren n’était pas d’accord avec les 190 € réclamés à Écolo pour pouvoir louer la salle «La Berle». ©Heymans 

"La plainte est fondée ! Écolo Berloz a été victime d’une discrimination commise à son détriment par le collège communal." Ceci est la réponse de la Commission permanente du Pacte culturel, suite à la plainte déposée par le conseiller communal Roland Vanseveren. Cette commission située à la Chancellerie du Premier ministre. Au nom de la locale écolo de Berloz dont il est le co-président, Roland Vanseveren avait introduit une demande de location de la salle communale "La Berle" pour fêter ses dix ans d’existence. "En réceptionnant l’acceptation de la location de la salle par les autorités communales, j’ai constaté que le prix qui m’était demandé était de 200 € alors que, pour les membres du conseil communal de Berloz, le prix d’une location est de 75 €, s’étonne Roland Vanseveren. Les associations, qui ont leur siège social sur le territoire communal de Berloz, paient elles 120 €." Et cela, suivant les redevances communales sur la location des salles pour l’exercice 2022- 2024.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...