L’ambitieux projet de Burdinne pour sauver la ferme de la Grosse Tour

Une enquête publique est en cours en vue de réaménager une partie des bâtiments de la ferme de la Grosse Tour. On y développerait de l’horeca et une microbrasserie.

Jean-Louis Tasiaux
 Les anciennes baies donnant sur la rue seront rouvertes de même que le porche d’origine.
Les anciennes baies donnant sur la rue seront rouvertes de même que le porche d’origine. ©-Google

La Commune de Burdinne a pris le taureau par les cornes. Pour sauver les bâtiments de la ferme de la Grosse Tour, elle se lance dans un ambitieux projet de restauration. "On ne sait pas encore très bien combien ça coûtera mais on compte bien décrocher des subsides, note le bourgmestre, Frédéric Bertrand. On en a déjà un de 2 millions d’euros de la part de la Région dans le cadre des sites à réaménager et là, on répond à un appel à projets pour avoir un subside exceptionnel du Patrimoine." Mais pour répondre à celui-ci, il fallait un dossier déjà monté et un permis d’urbanisme adéquat. Avec la SPI et le bureau d’architecte Binario, la Commune a donc travaillé d’arrache-pied pour avancer rapidement. L’enquête publique est la suite logique de ce travail puisqu’elle a pour but d’obtenir le permis d’urbanisme permettant les transformations en question sur l’aile le long de la rue de la Burdinale et le bâtiment perpendiculaire à la rue.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...