Triathlon de Huy: un accord de principe de la Ville, reste le feu vert du SPW

L’espoir renaît pour le triathlon de Huy. Le collège y donne son feu vert mais conditionné à celui du SPW sur les solutions à l’obligation de la partie vélo en circuit fermé pour la RN90.

Frédéric Renson
 Les triathlètes retrouvent le sourire. Reste à convaincre le SPW sur la modification ou la suppression de la circulation sur la RN90 durant l’épreuve.
Les triathlètes retrouvent le sourire. Reste à convaincre le SPW sur la modification ou la suppression de la circulation sur la RN90 durant l’épreuve. ©Heymans archives

Alors que le club Puissance Huy’t s’était résigné, fin d’année, à faire une nouvelle fois une croix sur son triathlon en septembre prochain (voir notre édition du 31 décembre), l’horizon vient de s’éclaircir avec la décision prise par le collège communal, ce lundi, d’y donner son feu vert. Pour rappel, comme en 2022, les partenaires butaient sur la nouvelle obligation décrétée par la ministre Glatigny d’organiser toute épreuve cycliste sur circuit fermé. Le tracé habituel passant sur la RN90, il fallait dès lors envisager des modifications de la circulation pouvant aller jusqu’à une fermeture totale durant l’épreuve. Ce que ni la Ville, ni la SPW ne pouvaient visiblement concevoir dans un premier temps. Anticipant une mobilisation coûteuse de policiers supplémentaires pour assurer la sécurité sur la route régionale, le bourgmestre ff Éric Dosogne avait ainsi invité le club organisateur à proposer un autre tracé.

Deux options si le SPW est d’accord

Rebondissement ce lundi. Le dossier a fait débat au collège avec un regard "plus souple" sur la question qui débouche sur un feu vert au club organisateur pour organiser son triathlon le premier week-end de septembre. "On a décidé de donner notre accord de principe après avoir également discuté de l’importance de l’événement dans l’agenda sportif hutois, confirme Étienne Roba, l’échevin des Sports. Maintenant, il reste un dernier élément bloquant, à savoir le feu vert du SPW. Sans ce feu vert, il n’y aura pas de triathlon dans sa formule actuelle avec la RN90. Mais on l’espère, et il faudra ensuite monter une organisation respectant la nouvelle obligation pour la partie cycliste."

Les autorités hutoises attendent l’avis du SPW sur deux propositions de solution actuellement sur la table pour la partie vélo de l’épreuve. Soit le maintien d’une bande de circulation automobile sur la RN90 et la déviation de la deuxième sur la bande du milieu existante sur une portion. Soit la fermeture complète de la route régionale avec déviation des véhicules par Andenne et Huy pour respecter à la lettre l’obligation d’un circuit fermé. "Cela avait déjà été discuté précédemment lors d’une réunion avec les organisateurs, et le SPW n’était pas vraiment chaud sans être totalement fermé, rappelle l’échevin. Maintenant, en cas d’accord, il faut être conscient que cela impliquera plus de contraintes que d’habitude pour la Ville avec davantage de policiers, mais aussi pour le club organisateur avec plus de contrôleurs à mobiliser sur le territoire de Ben-Ahin."

« Un premier pas »

Du côté du club Puissance Huy’t, cette perspective ne fait pas peur. "Des signaleurs on en aura, assure le président Luc Bodet qui se dit évidemment très satisfait de la nouvelle position des autorités hutoises. Il suffit de s’associer avec un autre club qui, en retour, pourrait par exemple gérer une buvette à son profit. Il existe diverses formules. Avec ce feu vert du collège, on fait un premier pas vers l’organisation du triathlon en septembre prochain. Mais, il y aura encore des étapes avec les accords à obtenir du SPW et de la police. Je vais solliciter une prochaine réunion pour envisager tout cela."

La partie n’est pas encore gagnée. Mais, l’espoir renaît par rapport aux dernières semaines. "La volonté politique est que le triathlon puisse avoir lieu dans le respect de la législation et de la sécurité par les organisateurs, insiste le bourgmestre ff Éric Dosogne. Il y a encore une série de conditions à lever et qui sont encore loin d’être acquises. Le SPW a ses critères. Le cas échéant, on mettra les policiers qu’il faut. Et le club devra, lui aussi, assumer. Fermer la RN90 impliquera la mise en place d’une signalisation pour les déviations notamment. On veut bien prendre une partie des frais mais pas tout non plus."

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...