Et pourtant, tout avait bien commencé au Rallye du Condroz

Avec la spéciale de Héron de ce samedi matin, le rallye avait pourtant bien débuté.

Vincent Roger
 Avant l’accident de ce dimanche après-midi, la 48e édition du Rallye du Condroz s’était déroulée sans accroc.
Avant l’accident de ce dimanche après-midi, la 48e édition du Rallye du Condroz s’était déroulée sans accroc. ©Heymans

Avant le drame de ce dimanche après-midi, tout s’était pourtant bien déroulé. Sur la première spéciale du rallye, qui a eu lieu à Héron, au milieu des effluves de pains saucisse et des cafés servis par la buvette située un peu plus loin, les lève-tôt prenaient leur pied. Parmi les spectateurs, on retrouvait notamment Marc Levaque, "Ça fait 30 ans qu’on vient. C’est un beau rallye !", s’exclame-t-il emmitouflé dans sa grosse veste et installé sur une chaise de camping. Assis à côté de lui, son fils Cédric est remonté du sud de la France rien que pour assister au Rallye du Condroz. "Je reviens par habitude, explique-t-il. Et puis, ça me permet de passer du temps avec mon père."