Des déchets de fûts toxiques abandonnés par un labo de drogue à Lincent

La protection civile a dû évacuer 6 fûts toxiques abandonnés dans les campagnes par un laboratoire clandestin de drogue. Une destruction à charge de la commune.

J.-L. T.
» J-L.T.

Des déchets abandonnés dans les campagnes c’est, hélas fréquent. Mais ce mercredi matin à Lincent, ce sont des fûts toxiques qui ont été trouvés le long du chemin d’Orp. Six fûts de 2201 ont été jetés dans la campagne. Il s’agirait de résidus de drogues synthétiques provenant d’un labo clandestin.

La police judiciaire fédérale de Liège s’est rendue sur place de même que les pompiers de la zone de Hesbaye. Mais étant donné qu’il s’agit de produits hautement toxiques, c’est la protection civile qui est intervenue. En combinaison de protection avec masque à gaz, les hommes de la protection civile ont pris le temps de transférer le dangereux liquide dans des récipients sécurisés.

Un coût important pour la commune

« Ils vont maintenant être traités et détruits par une firme spécialisée, indique le bourgmestre de Lincent, Yves Kinnard. Mais, et c’est un comble, il faut savoir que la destruction de ces produits et à charge de la Commune. Or, il faut savoir que cela a un coût qui s’élève à plusieurs milliers d’Euros!

Comme une scène de crime

À l’ été 2021, le magazine Médor a réalisé une série sur les narco-déchets. On y apprend que « dans le Limbourg, nous traitons les déversements de déchets de drogue comme une scène de crime. Nous effectuons des tests ADN à partir des empreintes digitales sur les conteneurs, ce qui nous permet de faire le lien entre les déchets de drogue déversés et des laboratoires de drogue connus de nos services. »

Par ailleurs, concernant le coût de la destruction, « l’idée de créer un fonds de compensation à partir des saisies auprès des trafiquants nécessite l’intervention du fédéral ».