Un contrat de 6 mois et peut-être un autre à durée indéterminée?

De l’autre côté de la table, Stéphanie Rollin affiche un grand sourire. Non seulement elle a trouvé preneur mais elle a, de surcroît, donner un sens à son concept pour pérenniser la philosophie de travail de Misovert. Un pari 100 % réussi pour elle. « Je suis ravie car j’avais bien précisé que je ne voulais pas d’un kebab, rappelle-t-elle en rigolant. Le fait qu’ils soient sensibles à la dimension circuit court me plaît forcément. Bien sûr, il s’agit de leur projet mais je suis contente de pouvoir les aider dans cette dynamique. » Ces trois-là se sont donc visiblement bien trouvés. Le temps de 6 mois, d’un an et peut-être même plus si affinités ? « On ne voudra pas rester plus qu’un an de toute façon car il faut laisser sa chance à chacun mais par contre on voudrait rentrer dans le projet sur du long terme, confie Mégane. Soit en proposant plus tard le même concept ou en accompagnant aussi de jeunes entrepreneurs dans le secteur de l’horeca qui souhaitent se lancer. On pourra ainsi leur partager notre expérience et les accompagner dans les démarches. » Une histoire qui pourrait ainsi s’écrire sur du long terme. C.Vi

C.Vi