Travaux à l’école Don Bosco d’Amay: le nouveau bâtiment pousse, mais la facture aussi

La structure du bâtiment supplémentaire à l’école Don Bosco d’Amay est en montage.  Mais le chantier, qui a pris du retard pour diverses raisons, a vu la note s’alourdir.

Frédéric Renson
 Carlo Zambito (directeur) et André Dessart (président du pouvoir organisateur) voient enfin le nouveau bâtiment sortir de terre à l’école Don Bosco d’Amay.
Carlo Zambito (directeur) et André Dessart (président du pouvoir organisateur) voient enfin le nouveau bâtiment sortir de terre à l’école Don Bosco d’Amay. ©-eda renson

Sa forme trapézoïdale s’est dévoilée ces derniers jours à la vue des automobilistes passant sur le pont à proximité.Le nouveau bâtiment projeté par l’école Don Bosco "sort de terre" à Amay.Enfin, diront les suiveurs de ce dossier au sein de l’école et qui, initialement, avaient espéré une prise de possession des lieux en 2020. C’était sans compter la pandémie et des retards imprévus. "Tout d’abord, alors qu’on arrivait au bout de la procédure, le Secrétariat général des infrastructures à la Fédération Wallonie-Bruxelles nous a recommandé de diviser le marché en trois lots (NDLR: gros œuvre fermé et abords; techniques spéciales; parachèvements intérieurs et peintures) et non plus un seul, rapporte André Dessart, le président du pouvoir organisateur. On a dû refaire un appel d’offres et cela nous a coûté une année. Ensuite, alors que le chantier avait débuté fin août 2021 par le transfert du module qui abrite provisoirement la 4eprimaire pour garder une distance avec les travaux, les ouvriers sont tombés sur l’assise en béton d’un ancien bâtiment qui avait été incendié. Il a fallu faire une analyse en profondeur du terrain pour s’assurer de la stabilité du futur bâtiment qui allait finalement devoir être érigé sur une vraie dalle en béton alors qu’on pensait simplement faire un radier.Bref, tous ces imprévus nous ont ralenti.Et les véritables travaux ont débuté en octobre 2021 avec la nouvelle assise et le raccord pour l’eau et le gaz."