Avec les mains, de la terre à la sculpture à Amay

L’argile a pris vie ce samedi sous les mains des créatifs ayant répondu à l’appel de la Maison de la poésie d’Amay et de l’ASBL Vivre-Stira.

 Jean-Luc, Malvoyant, laisse ses doigts parler et sculpte l’argile avec instinct.
Jean-Luc, Malvoyant, laisse ses doigts parler et sculpte l’argile avec instinct. ©ÉdA
Delphine Perin

Les doigts glissent sur une terre grise malléable, les mains sculptent l’argile pour faire naître formes instinctives ou créations savamment imaginées par l’esprit humain. À la Maison de la poésie d’Amay, la céramique et ses techniques sont à l’honneur durant deux séances. La première avait lieu ce samedi et consistait à créer des objets à base de cet élément naturel et plein de promesses qu’est la terre. La seconde aura lieu le dimanche 19 juin et verra ces sculptures prendre cœur au contact du feu et de l’air, lors d’une cuisson en four « papier » (lire ci-contre).

Sur le même sujet