Condroz: une vague de vols nocturnes de véhicules

Six véhicules ont été volés depuis le début de la semaine dans quatre communes condrusiennes. Les propriétaires avaient laissé la clé sur le contact ou n’avaient pas verrouillé la porte de leur habitation.

Pascal ALEXANDRE
 La police du Condroz rappelle certaines mesures de précaution pour éviter les vols de véhicule
La police du Condroz rappelle certaines mesures de précaution pour éviter les vols de véhicule ©diamant24 – Fotolia 

Cette fois, le doute n’est plus permis. Le Condroz est actuellement touché par une épidémie de vols de véhicules. Ceux-ci, au nombre de six, ont eu lieu en ce début de semaine à Comblain-au-Pont, Ferrières, Tinlot, mais aussi à Ouffet. C’est d’ailleurs dans cette dernière commune que les deux derniers vols ont été constatés dans la nuit de mardi à mercredi.

Si les services de police du Condroz ont ouvert une enquête, ils n’ont pas encore pu mettre la main sur les auteurs. Vu le modus operandi, il semblerait qu’il s’agisse bien d’une bande qui opère dans la région. Car tous ces méfaits, commis pour la plupart la nuit ou tôt le matin, ont un point commun: soit les propriétaires des véhicules volés avaient laissé la clé sur le contact, soit ils n’avaient pas verrouillé la clé de leur habitation. Ce qui perrmet aux voleurs d’entrer aisément pour s’emparer des clés.

À Ouffet, un préjudicié, qui avait laissé la clé sur le contact, n’avait jamais imaginé que sa voiture d’un âge avancé puisse être la cible d’un vol. Et pourtant…

Face à l’émergence de ce phénomène, la police du Condroz veut sensibiliser la population à la nécessité de verrouiller les accès des habitations ainsi que des véhicules.

"Ces simples mesures de prévention devraient contribuer à entraver le phénomène qui fait l’objet d’une attention policière particulière" , estime la police qui invite les citoyens à former le 101lorsqu’ils constatent la présence de personnes suspectes occupées à tenter d’ouvrir les portes d’habitations ou véhicules.

Un Condrusien averti en vaut deux.