La rue des Rôtisseurs à nouveau rendue aux piétons

La rue des Rôtisseurs est à nouveau rendue aux piétons uniquement. Et oui, cela marque le début des terrasses, mais elle ne seront plus gratuites.

Catherine DUCHATEAU
 La rue des Rôtisseurs sera à nouveau réservée aux piétons, quasi tout le temps.
La rue des Rôtisseurs sera à nouveau réservée aux piétons, quasi tout le temps. ©Heymans 

Comme chaque année, la Ville de Huy prépare la réouverture des terrasses. Avec, cette année, le Covid et les mesures liées à la pandémie en moins. Alors? Le collège communal a choisi d’à nouveau permettre la fermeture à la circulation de la rue des Rôtisseurs pendant la saison touristique. La laissant pleinement aux piétons."Ça permet de sécuriser la rue, explique le bourgmestre f.f. Éric Dosogne.Car par beau temps, il y a souvent des files notamment devant les glaces de chez Capoue, avec des enfants qui courent dans la rue…"

Fermer la rue des Rôtisseurs aux voitures permet aux commerçants d’installer leur terrasse sur la voirie. De 11h30 à 7h du matin et cela, jusque fin août."Après, l’école reprendra, ce sera plus difficile."

Les terrasses y seront autorisées sur la voirie, et pas uniquement sur les trottoirs. Dès lors, les véhicules ne pourront pas y circuler pendant ces heures-là. Les riverains qui ont un garage situé notamment rue des Fouarges y auront accès via le tronçon de la rue des Augustins, compris entre la rue des Rôtisseurs et la rue du Coq. Tronçon qui est mis à double sens de circulation. L’objectif de cette décision? Rendre l’espace plus agréable, et donc plus sécurisé, pour les piétons.

Tiens, et dans les autres rues?"J’ai eu une seule demande pour la rue Saint-Pierre, de la part de la sandwicherie. Une demande orale et j’ai demandé qu’on me fasse parvenir la demande par écrit.J’attends le courrier."Le bourgmestre f.f. l’assure en tout cas: chaque demande sera examinée.

Les terrasses sur la Grand-Place peuvent elle aussi accueillir les touristes ou tout qui a envie de prendre un verre ou manger un morceau. Sauf que cette année, les commerçants devront s’acquitter de la taxe sur les terrasses."Les droits de terrasse seront dus cette année. Ils sont calculés en fonction de la surface occupée."Pendant la pandémie, le collège communal avait décidé de faire un geste envers les commerçants, déjà durement touchés par les mesures Covid. La vie reprend comme avant, la taxe terrasse aussi.