L’Olympic tombe dans le piège de Riga

Un but aura suffi aux Visétois pour interrompre la belle série de l’Olympic. Les Dogues n’avaient plus perdu depuis le 28 septembre.

Fabrice Rizzoli
 Xavier Robert, l’entraîneur carolo, a perdu la bataille tactique à Visé face à son homologue, José Riga.
Xavier Robert, l’entraîneur carolo, a perdu la bataille tactique à Visé face à son homologue, José Riga. ©ÉdA – 60411088537

Visé 1 - Olympic 0

Arbitre: M. Meys.

Carte jaune: Wilmots.

But: Perseo (1-0, 62e).

VISÉ: Thomé, R. Wilmots, Essikal, Perseo, Cascio (88e Cavagnera), Englebert, Gerits (83e Omolo), Hendrickx, Bonemme, M. Wilmots (86e N’Guessan), Déquaire.

OLYMPIC: Moriconi, Felix, Delbergue, Lioka Lima (82e Vanderbecq), Rivollier, (63e Dahmane) Ito Singa, Massengo, Reynders (75e Maisonneuve), Ouali (75e Gaye), Guedj (75e Miljanovic), Saïdane.

Les Dogues avaient pour objectif la victoire, face à une solide équipe de Visé. La méfiance était donc de rigueur pour éviter l’écueil liégeois. Dans le quart d’heure initial, on assistait à un festival de mauvaises passes de part et d’autre. L’Olympic posait ensuite son jeu, fait de transitions entre les lignes, en essayant d’apporter de la vitesse sur les flancs.

La première grosse frayeur était pourtant pour Moriconi qui s’interposait avec brio, suite à une frappe solide d’Essikal. C’est ensuite Gerits qui croisait trop son envoi, pour le plus grand bonheur des fans Carolos. Le matricule 246 n’était guère dangereux dans cette première période plutôt monotone.

Domination liégeoise

Les Oies faillirent ouvrir le score dès la remise en jeu. Hendrickx donnait l’assist à Bonemme, qui plaçait une tête plongeante au-dessus du cadre ! L’Olympic jouait un cran plus haut, passant de quatre à trois défenseurs. Perseo roulait dans la farine la défense et trompait Moriconi, à bout portant. Un petit chef-d’œuvre digne du foot salle !

Il restait quinze minutes à jouer, Delbergue tentait un tir lointain mais Thomé se couchait pour capter le cuir. Cela manquait de fluidité dans le jeu carolo au contraire de Visé qui combinait rapidement. Moriconi sauvait les siens en toute fin de match. La belle série des Dogues s’interrompait !

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...