Charleroi doit souscrire une assurance buts

Charleroi - Cercle Bruges (Di. 21 h) La longue indisponibilité de Benbouali contraint le Sporting à accentuer son mercato offensif. Le club sait qu’il "n’a pas le droit à l’erreur".

Blouard Vincent
Charleroi doit souscrire une assurance buts
©VIRGINIE LEFOUR

C'est la loi du marché : un attaquant opérationnel coûte cher, surtout en janvier. Or, à Charleroi, ce recrutement est une absolue nécessité, ce que n'ignorent pas les clubs potentiellement vendeurs. Felice Mazzù répète qu'il est " content du groupe avec lequel (il) travaille pour l'instant", mais ajoute précautionneusement que " si on peut l'aménager et le renforcer en veillant à son équilibre, la direction le fera". Le temps presse. Après la clôture du mercato, le 31 janvier, il ne restera que sept journées de championnat. Ça ira vite. En attendant, les supporters s'impatientent.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...