Gosselies veut se donner de l’air

Après le succès enregistré face à Jodoigne, Gosselies veut enchaîner pour décoller de la dernière place du classement général. « J’ai senti une équipe libérée le week-end dernier, avance Franco Simemi, le président des Casseroles qui coachera l’équipe à Tamines, en attendant que Steve Pischedda reprenne les rênes de l’équipe. Cette victoire nous permet de souffler un peu mais enchaîner à Tamines nous permettrait d’enfin recoller avec les autres formations qui luttent pour le maintien, dont notre hôte de dimanche. »

Vincent Maljean

Ce sera ensuite à Steve Pischedda, en vacances cette semaine, de faire évoluer le RGS. "J’ai aimé sa philosophie de jeu. Il a une vision du jeu très professionnelle. J’attendais quelqu’un qui pouvait apporter une nouvelle méthode parce que je veux que l’entraîneur s’inscrive dans la durée." Et cela n’a pas été évident ces deux dernières saisons qui ont coûté leur poste à Olivier Suray, Benoît Paulet et Antonio Passalacqua. "C’est vrai mais cela ne remet pas en question les qualités de ces coaches. J’ai ma part de responsabilité. La saison dernière, nous avions misé sur l’expérience dans nos transferts et cela n’a pas payé. Cette saison, nous n’avons pu entamer le mercato qu’en juin, après le maintien assuré. Je dirais aussi que les joueurs sont aussi responsables. Ils en sont conscients, je pense."

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.