Un double défi lancé aux coureurs

Samedi à Montigny-le-Tilleul il fallait non seulement dompter le fameux col de Landelies mais aussi supporter la chaleur suffocante.

Geoffroy Bruyr
 La chaleur était l’adversaire numéro un des runners. Le deuxième était le col de Landelies.
La chaleur était l’adversaire numéro un des runners. Le deuxième était le col de Landelies. ©ÉdA – 6030752489 

Il faisait chaud bouillant samedi à 15h lorsque les coureurs du jogging de Montigny-le-Tilleul se sont élancés depuis le hall sportif du Bois Frion. Heureusement pour eux une grosse partie du parcours de 13 km était boisé, donc à l’ombre. Après la descente du quartier de Malfalise, ils entraient dans les bois du Prince, direction l’abbaye d’Aulne, où un ravitaillement spécial les attendait aux 6,5 km. De quoi les motiver pour attaquer le fameux col de Landelies long de 750 m au 11ekm! Spécialement fermé à la circulation durant la course, il constituait une redoutable épreuve physique et mentale. La grimpette étant chronométrée, les plus rapides (homme et femme) se voyaient récompensés par un prix spécial.