La journée de dimanche repoussée au 18!

Le présent week-end aurait dû permettre de connaître le nom des quatre qualifiés pour la Grand-Place de Bruxelles, à savoir deux par rôle linguistique. Avec un point de retard sur l’actuel détenteur du second ticket francophone, Acoz aurait dû aborder avec un moral gonflé à bloc les deux dernières journées des luttes-aller du championnat. Cependant, le calendrier a été complètement chamboulé. La journée prévue ce dimanche a en effet été remise au samedi 18 afin de permettre de se disputer la rencontre entre Baasrode et Isières, prévue samedi dernier et remise pour cause d’intempéries.

Dominique Anciaux
 Pas de match pour Acoz ce dimanche au final.
Pas de match pour Acoz ce dimanche au final. ©ÉdA – Frédéric de Laminne 

En toute logique, afin que le règlement soit respecté, cette rencontre devait avoir lieu avant la 11ejournée. On s’attendait cependant à ce que la fédé annonce une remise en milieu de semaine. Il n’en a rien été. Le comité sportif a brillé par son inaction et le conseil d’administration de la fédé a finale ment pris le relais, en "urgence", ce jeudi soir! En l’occurrence, ce décalage d’une semaine, au dernier moment, constitue un moindre mal. On ne peut que regretter l’impact pour les joueurs et les sympathisants qui avaient bloqué une journée pour rien dimanche et peut-être prévu autre chose le 18. D’un autre côté, cela évitera les magouilles, toujours possibles en sport collectif. Pour l’amateur carolo, la journée de dimanche permettra d’aller faire un tour du côté de Fontaine, en N2, qui reçoit Sirault.