L’Olympic dans la continuité, le CEP sans coach

Avec deux transferts seulement, l’Olympic mise sur la stabilité et les jeunes, tandis que Charleroi Exp Perf cherche toujours un coach.

Dom.A.
 Tom Poppe se concentrera désormais sur les Ladies en D1 et le CEP cherche donc un coach.
Tom Poppe se concentrera désormais sur les Ladies en D1 et le CEP cherche donc un coach. ©EdA - J-Ph. Pickar 

Par rapport au groupe ayant terminé la saison, il n’y aura (peut-être) pas trop de changements à l’Olympic Mont-sur-Marchienne. Behaderovic a finalement décidé, après son arrêt en cours de saison, de poursuivre avec l’équipe B, promue en P1. Comme annoncé, Cauchy a remisé ses baskets au placard. Par contre, le point d’interrogation subsiste concernant Tahon. Le meneur poursuivra ses études en éducation physique à Louvain. "Cela dépendra de son horaire. S’il peut suivre l’un de mes trois entraînements en plus de celui de la P1 vendredi, cela ne me poserait pas de problèmes" , note Pascal Chouli. En attendant, celui qui est aussi directeur sportif en grand ballon et coach en U15 n’a transféré que deux joueurs: Amaury Lefebvre, de retour au bercail, et le jeune intérieur de Pont-de-Loup Thomas Lefevre. Il est vrai que les jeunes du cru continuent de toquer à la porte de la R2. "La base sera constituée des deux Blaise, de Delys, Lefebvre et Lefevre. Comme seuls cinq joueurs peuvent monter de l’équipe B, je devrai sacrifier un 6e joueur, qui devra se contenter du championnat de R2." Il sera désigné parmi les Piérard, Peeters (de retour de Nivelles), Hoebeke, Vitali, Vanderstraeten et Milhi.)