La différence au rectangle

Les a de Pironchamps n’ont pas fait mieux que les B la veille. Il est vrai que les Farciennois ont buté sur un adversaire concentré sur son sujet, devant son public, surtout au rectangle où il n’y a pas eu photo. Les Namurois ont frappé plus fort et plus loin que les Sambriens, tout en respectant mieux les limites du jeu. En face, Pironchamps a fait de son mieux. Quentin Bordigoni, cordier l’an passé, et Fabrice Tonneaux, joueur de régionale, ont remis leurs balles. Le second a difficilement masqué ses limites au tamis. Néanmoins, c’est au rectangle que la différence s’est fait. Dom.A.

Dominique Anciaux

WARNANT: Debaisieux et Godart; Droussin, Étienne et Dombret.