La dernière ligne droite pour l’Olympic

Victor Corneillie, le solide défenseur, pétri de talent, de l’Olympic Charleroi veut encore croire aux chances des siens.

Fabrizio Rizzoli
La dernière ligne droite pour l’Olympic

Il était frustré d’avoir si bien presté, mais de repartir de Winkel avec zéro points: "Nous n’avons pas eu grand-chose à faire défensivement. Nos adversaire sont venus deux fois dans notre camp et ils ont marqué. C’est bien sûr frustrant, car nous avons la chance d’égaliser et nous donnons tout pour gagner. Cela doit se terminer au minimum sur un score nul et ils viennent égaliser, à la dernière minute. C’est une faute professionnelle selon moi, car lorsque l’on met autant d’énergie pour revenir dans le match, on ne doit jamais encaisser ce dernier but. Enfin, nous voilà déjà focalisés sur le Patro sans oublier ce qu’on réalise depuis le début de saison, qui reste tout de même un beau parcours."