Redécouvrir l’Ecaillon dimanche

«C’est un circuit qui avait été abandonné il y a 7 ou 8 ans. On l’a retracé et fléché pour en faire de nouveau une randonnée digne d’une picarde indique Bernard Duquenne.

L.B.

Son nom nous vient d’une rivière que les cyclos vont longer sur plusieurs kilomètres.» Et pour rejoindre la France, l’Ecaillon propose quatre distances de 35, 60, 80 et 125 bornes. Le plus petit tracé peut être vu comme une family picarde. Le 60 km passera près de la stèle Jean Stablinski et il fera une pause au Mont des Bruyères à Saint-Amand. Le ravitaillement du 80 est fixé à Escaudain. La plus grande distance conduit les participants jusqu’au Quesnoy avec des arrêts à Escaudain et Saultin. Elle propose un dénivelé de 600 m mais sans mur. Ce sont plutôt de longues montées sans pourcentages excessifs. Le rendez-vous est fixé au café de la maison du peuple à Taintignies de 7 à 11 h pour les inscriptions. Les infos auprès de Michel Bariseau au 0473/51.04.02.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...