Un Courcellois acquitté pour des faits de moeurs sur une mineure

La cour d’appel a acquitté un Courcellois qui avait écopé de deux ans de prison ferme, en première instance, pour des faits de mœurs commis envers une mineure, déficiente mentale.

Belga
Un Courcellois acquitté pour des faits de moeurs sur une mineure
L’adolescente a pu être manipulée par d’autres membres de la famille. ©Shutterstock

Le tribunal correctionnel du Hainaut, division de Charleroi, avait estimé dans un jugement prononcé le 15 novembre 2021, que le prévenu était coupable de viols et d’attentats à la pudeur commis sur une adolescente âgée de 15 ans au début de la période infractionnelle.

Une vengeance

La cour d’appel, quant à elle, a estimé que les accusations de l’adolescente n’étaient confortées par aucun élément objectif.

Le prévenu avait déclaré qu’il s’agissait d’une vengeance, car il avait soutenu ses parents dans le cadre d’un conflit familial. Pour la cour, cette explication n’est pas dépourvue de toute crédibilité.

Enfin, le prévenu a fait l’objet d’un examen d’ordre psycho-pathologique et il ne souffre d’aucune déviance sexuelle.

Le prévenu est donc acquitté.