Lamia H. tuée d’une balle, son compagnon inculpé

Le compagnon de la jeune femme née en 1999 a été inculpé, mardi, pour homicide volontaire.

Lee Colonius
Lamia H. tuée d’une balle, son compagnon inculpé
Le drame a eu lieu dans un des logements de cet immeuble rue Albert Ier à Trazegnies. ©FVH

L'actualité judiciaire de ces derniers jours dans la région n'est guère réjouissante. Samedi, on apprenait que Lucia V., née en 1964, avait été tuée par des coups de couteau portés par son compagnon Sergio S., rue de la Station à Jumet. Deux jours plus tard, un nouveau féminicide a eu lieu à Trazegnies, rue Albert Ier. Lamia H., née en juillet 1999, a été tuée par son compagnon, né en 1988. La jeune épouse a été touchée par un coup de feu unique.

Lundi soir, la zone de police des Trieux a été avisée des faits par un des voisins du couple. Ce dernier a reçu la visite de l'auteur présumé des faits. "Le suspect s'est rendu chez le voisin et il lui a expliqué qu'il venait de commettre les faits ", expliquait le parquet. Privé de liberté, le suspect a été inculpé et placé sous mandat d'arrêt ce mardi matin par le juge d'instruction pour homicide volontaire. Le suspect est connu pour des antécédents judiciaires, mais pas pour des faits de violences envers des femmes.

Ils se sont disputé l’arme

Au lendemain des faits, les circonstances du drame au sein du couple marié depuis quelques années commencent à s'éclaircir. Une dispute conjugale semble être à l'origine des faits. " L'enquête doit déterminer les circonstances exactes, mais mon client évoque une dispute conjugale avec son épouse", précise Me Fabian Lauvaux, avocat de l'inculpé.

Toujours selon le pénaliste carolo, l’unique tir intervient alors que Lamia et son époux se disputaient l’arme. La thèse d’un accident est évoquée. Aucun fait de violences n’avait été signalé au sein du couple jusqu’à la terrible scène de lundi soir. L’inculpé comparaîtra jeudi matin devant la chambre du conseil de Charleroi. Me Lauvaux compte plaider une surveillance électronique.