Conduite dangereuse et doigts d’honneur

Patrick admet avoir violemment réagi en s’emportant sur un jeune conducteur de 20 ans, à cause de sa mauvaise conduite et de ses mauvais gestes.

L.C.

Le 25 novembre 2017, à la rue du Général de Gaulle à Courcelles, Patrick circule au volant de sa camionnette lorsqu'il croise la route d'un jeune conducteur de 20 ans, accompagné par sa compagne. Et l'homme, d'une cinquantaine d'années aujourd'hui, admet avoir eu une réaction peu diplomatique en ouvrant la portière du côté conducteur du véhicule de la victime pour l'invectiver à la suite d'une conduite dangereuse. "Il a déboulé sur la route pour venir se glisser devant moi. Je lui ai fait des appels de phare et lui m'a adressé des doigts d'honneur. J'ai voulu le dépasser, mais une voiture est arrivée en face. J'ai voulu éviter le choc frontal en freinant pour me rabattre, mais il a également freiné pour m'empêcher de me remettre sur la bande", explique Patrick.