La Boucle du Hainaut, une autoroute pour le business de l’électricité?

Renforcer l’attractivité économique et consolider l’approvisionnement électrique sont deux arguments majeurs d’Elia en faveur de la Boucle du Hainaut. Mais pour les opposants, la finalité de la ligne 380 kV est ailleurs.

Ugo Petropoulos
La Boucle du Hainaut, une autoroute pour le business de l’électricité?
À Avelgem, d’où doit partir la Boucle du Hainaut, les pylônes de la très haute tension surplombent déjà les habitations vers la France. ©L’Avenir – F.H.

Développer l’attractivité économique du Hainaut et éviter le black-out sont deux des principaux arguments avancés par Elia pour défendre son projet de «Boucle du Hainaut» (BdH), en plus de l’adaptation de son réseau à la production croissante d’énergie renouvelable. Selon Elia, si rien n’est fait, le réseau hennuyer sera saturé d’ici 2030.