Châtelet : un concert de Thierry Smets sur l'orgue De Volder restauré

L’église Saint-Géry, à Bouffioulx, recèle un petit trésor insoupçonné: son orgue, œuvre du facteur bruxellois Henri De Volder, qui l’a installé à la fin 1862 pour le prix de… 2 200 francs. Un instrument de grande qualité, mais qui, au fil du temps, avait subi des réparations et transformations pas toujours respectueuses de l’esprit de son concepteur. Laissé à l’abandon, l’instrument avait fait l’objet, voici un quart de siècle, d’une restauration importante visant son état original. Et il y a peu, sous l’impulsion de la Fabrique d’église Saint-Géry et grâce au savoir-faire du facteur Benoît Marchand, l’orgue De Volder a pu bénéficier de l’achèvement de sa restauration – notamment le remplacement de ses tuyaux en bois – pour en faire un instrument en parfait état en dépit de ses 160 ans. Coût: près de 27 000 €.

B.W.
 L’orgue De Volder tel que le public ne pourra le voir, avec ses 15 registres et ses 901 tuyaux.
L’orgue De Volder tel que le public ne pourra le voir, avec ses 15 registres et ses 901 tuyaux. ©Ar. ÉdA – B.W.

La fin de cette campagne de restauration de longue haleine se devait d’être marquée d’une pierre blanche… Aussi, ce samedi 7 janvier à 18 h 30, un récital d’orgue sera donné sur l’instrument ayant subi sa cure de jouvence, par un organiste dont la réputation a largement dépassé notre région tout en continuant à se produire chaque dimanche à l’église de Châtelet: Thierry Smets.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...