Châtelineau : pompiers et police requis pour un colis suspect, de la poudre blanche s'échappait du paquet

Il s'avère finalement que c'était probablement de la farine fermentante. La rue de Taillis pré, à Châtelineau, a été rouverte à la circulation.

Jean van Kasteel
FVH

Vendredi matin vers 9h30, des riverains de la rue de Taillis pré à Châtelineau ont aperçu un colis sur le sol, entre deux voitures. Éventré, de la poudre blanche en sortait. Ils ont appelé les autorités.

La police locale d'Aiseau-Presles/Châtelet/Farciennes s'est rendue sur place immédiatement avec les pompiers du poste avancé de Jumet. La rue a été fermée à la circulation par mesure de précaution. Le colis, considéré comme suspect, était entouré de papier jaune. Les pompiers ont gratté un peu et tout semble indiquer qu'il s'agisse... de farine fermentante!

Le paquet a été embarqué par la police locale. Plus de peur que de mal, visiblement. Mais l'emballage du colis et son emplacement posent en tout cas question.

Pompiers et police à Charleroi requis pour un paquet laissant échapper de la poudre blanche
Pompiers et police à Charleroi requis pour un paquet laissant échapper de la poudre blanche ©FVH
Pompiers et police à Charleroi requis pour un paquet laissant échapper de la poudre blanche
Pompiers et police à Charleroi requis pour un paquet laissant échapper de la poudre blanche ©FVH
Pompiers et police à Charleroi requis pour un paquet laissant échapper de la poudre blanche
Pompiers et police à Charleroi requis pour un paquet laissant échapper de la poudre blanche ©FVH