Matricide et homicide de Marchienne: une expertise mentale sollicitée pour Alexandre, inculpé et placé sous mandat d’arrêt

Un élément relevé lors de l’audition de l’inculpé peut laisser penser à l’existence d’un trouble mental… Ce qui sera vérifié.

L.C.
Matricide et homicide de Marchienne: une expertise mentale sollicitée pour Alexandre, inculpé et placé sous mandat d’arrêt
©- 

Pour rappel, dimanche vers 17 h 40, les services de secours et la police sont intervenus au numéro 20 de rue de Forêt à Marchienne-au-Pont. Sur place, au rez-de-chaussée, le père de famille a été découvert ensanglanté. Directement, ce dernier a averti la police et les secours de la possible présence de deux corps sans vie au grenier.

À l’endroit cité, la maman de 50 ans et le jeune frère de 17 ans ont été découverts dans une pièce remplie de sang. "Il semblerait que le suspect s’en est pris à ces deux victimes au couteau", confirmait le parquet de Charleroi lundi lors d’une conférence de presse.

Alexandre, 22 ans, a aussi fait usage d’un pistolet d’alarme pour tirer sur son père et le pousser dans l’escalier. Le fils, en fuite juste après les faits, a finalement été repéré plus tard à Bruxelles grâce aux repérages téléphoniques et bancaires déployés par les autorités judiciaires alors qu’il comptait prendre un train pour rejoindre la France.

Une expertise mentale ordonnée

Lundi en fin de soirée, Alexandre a été inculpé et placé sous mandat d’arrêt. "Il est inculpé de matricide, tentative de parricide et homicide sur son frère", indique la substitute Di Vincenzo mardi en fin de matinée. Le mobile des faits reste, de l’aveu du parquet, "flou" alors qu’Alexandre a évoqué des "soucis d’ordre personnel et familial".

Une expertise mentale de l’inculpé a été ordonnée par le juge d’instruction.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...