Démantèlement d'un laboratoire de fabrication de cocaïne: 4 interpellations

Grâce à l’appel de voisins se plaignant de l’odeur, quatre “travailleurs” ont été pris en flagrant délit de fabrication de poudre blanche. Ils ont été interpellés.

L.C.
 Les quatre suspects interpellés devaient être auditionnés dès ce mercredi.
Les quatre suspects interpellés devaient être auditionnés dès ce mercredi.

Ce mardi après-midi, des commerçants de l’avenue de Philippeville à Marcinelle, interpellés par une odeur âcre dans le quartier, ont alerté les pompiers.

Arrivés sur les lieux, ces derniers ont constaté que l’odeur provenait d’un hangar dont l’accès était impossible. Les hommes du feu ont à leur tour alerté la police. Quand cette dernière a investi les lieux, c’est un laboratoire de fabrication de cocaïne qui a été découvert dans le hangar, l’odeur étant générée par la production de drogue et les solvants nécessaires pour la confection de celle-ci.

Quatre personnes, d’origine étrangère et en séjour illégal sur le territoire, ont été interpellées et privées de liberté alors qu’elles étaient occupées en pleine production de poudre blanche. “ Le suspect le plus âgé est né en 1972. Les autres personnes interpellées ont de 26 à 46 ans”, précise le parquet ce mercredi matin.

Une possible association

Étant donné le nombre de travailleurs se trouvant dans l’entrepôt, mais aussi des quantités de cocaïne découvertes et du matériel saisi, il pourrait s’agir d’une importante activité de fabrication de cocaïne dans le cadre d’une association de malfaiteurs.

À l’heure d’écrire les lignes, l’endroit est encore en cours de démantèlement et la quantité précise de cocaïne présente sur place est inconnue.

Les quatre suspects interpellés doivent être auditionnés. La police judiciaire fédérale (PJF) est en charge de l’enquête.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...