Charleroi: Stokis plaide pour l’urbanisme circulaire

Dans le cadre de son plan places, la ville de Charleroi porte le projet de démolir deux nouvelles églises. Le fonctionnaire délégué ne comprend pas forcément la politique de la Ville.

Didier Albin
 "Je constate qu’il y a des divergences de vues entre moi et la Ville sur ce qui relève du patrimoine bâti et culturel…" dit Raphaël Stokis.
"Je constate qu’il y a des divergences de vues entre moi et la Ville sur ce qui relève du patrimoine bâti et culturel…" dit Raphaël Stokis. ©- 

En partenariat avec la cellule Bouwmeester, la Ville de Charleroi a sélectionné 17 des 125 places et squares qui maillent son territoire pour en réaménager les espaces et fonctionnalités. Après la démolition de l’église sainte Marie à Lodelinsart, le plan préconise de raser saint Eloi à Charleroi Nord et saint Basile à Couillet. On fait le point avec Raphaël Stokis, fonctionnaire délégué. Interview.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...