Nouvelle coalition antifasciste des forces vives

Le Front commun syndical, les ASBL et les principales forces politiques ont confirmé, hier, leur projet antifasciste.

JVK
 Le front commun syndical carolo ne veut plus revivre les incidents policiers de la manifestation de Gilly.
Le front commun syndical carolo ne veut plus revivre les incidents policiers de la manifestation de Gilly. ©EdA - 302331780537 

Aujourd’hui, l’extrême droite a remporté les élections en Italie et grimpe de plus en plus en Allemagne et en France. "Et à Charleroi, on se souvient qu’il y a 3 ans, en janvier 2020, des militants du milieu associatif et syndical s’étaient rassemblés à Gilly pour protester contre un congrès visant la création d’un nouveau parti politique d’extrême droite, rappellent Fabrice Eeklaer de la CSC et Vincent Pestieau de la FGTB. Alors qu’ils menaient leur action de désobéissance civile, pour dire qu’ils ne voulaient pas de fascistes à Charleroi, ils ont été gazés et matraqués par la police d’une part, arrosés par l’autopompe de l’autre – des violences policières qui ont été depuis lors attestées par des rapports officiels et pour lesquelles nous prévoyons une plainte collective".

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...