Charleroi : Le Carnaval commence à bruisser des ailes

La Grande Fabrique va démarrer. Toutes et tous les Carolos sont appelés à prendre part aux ateliers citoyens.

Seb. G
 Les petits corbeaux de l’Eden annoncent l’arrivée, pour mardi gras, du grand volatile qui brûlera une nouvelle fois.
Les petits corbeaux de l’Eden annoncent l’arrivée, pour mardi gras, du grand volatile qui brûlera une nouvelle fois. ©ÉdA – 60426497733 

C’est, finalement, le Big Five qui a le plus évolué et qui, surtout, correspond le plus à une certaine idée de l’identité carolorégienne: le Carnaval revient en centre-ville dans moins d’un mois: le mardi gras tombe le 21 février et il amènera avec lui, évidemment, le brûlage du corbeau, au ventre gavé des petits papiers sur lesquels les Carolos, de tout âge, de tout genre et de toute origine, auront inscrit leurs idées noires de l’année écoulée. Avant cela, la journée aura été rythmée par le Carnaval lui-même, avec son cortège, porté par la grande parade citoyenne. Le chantier Charleroi DC en constante évolution impactera nécessairement le déroulement des opérations. Mais les autorités à la tête de l’événement, comité du Carnaval, Ville et Centre culturel l’Eden, ne manqueront pas de dévoiler les modalités exactes du rendez-vous sous peu.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...