Charleroi: Pour des antennes sociales du CPAS encore plus accueillantes et apaisantes

Pour améliorer la qualité de l’accueil et du travail social tout en sécurisant le personnel, le CPAS a mis en œuvre plusieurs mesures.

Didier Albin
 Éric Dosimont (à g.) et Philippe Van Cauwenberghe (à d.) dressent les constats qui s’imposent, en matière d’accueil dans les antennes sociales du CPAS.
Éric Dosimont (à g.) et Philippe Van Cauwenberghe (à d.) dressent les constats qui s’imposent, en matière d’accueil dans les antennes sociales du CPAS. ©ÉdA – 60417823188 

Réaménagement des espaces intérieurs, réorganisation du travail, renforcement des effectifs, formation du personnel: le CPAS de Charleroi met le paquet pour améliorer l’accueil des bénéficiaires dans ses antennes sociales et sécuriser les agents de première ligne. "Les tensions ont connu des poussées pendant les périodes de confinement et au retour de notre activité en 100% présentiel", explique le directeur des services sociaux de l’institution Éric Dosimont.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...