Charleroi: Chez Sabir, le bonheur est dans le thé

Sabir a ouvert la plus grande cave à thés bio du pays, avec un espace restaurant indien, du mardi au dimanche.

Didier Albin
 Le «sommelier du thé» s’en amuse: «Je suis un authentique carolindien!».
Le «sommelier du thé» s’en amuse: «Je suis un authentique carolindien!». ©ÉdA – 60391968175 

Il aime à plaisanter sur le sujet: "Je suis un authentique carolindien". De fait. Né en Inde dans l’état du Gujarat, Sabir Sheikh qui a émigré en Belgique avec sa famille à l’âge de 5 ans a fait de Charleroi sa ville d’adoption et de cœur. "Je me sens autant carolo qu’indien", ajoute-t-il dans un large sourire. C’est en effet en bord de Sambre qu’il a appris à parler le français, qu’il a fait ses études, rencontré son épouse Shamim, fondé son foyer, travaillé comme agent de sécurité, prof d’anglais puis formateur en vente avant de réaliser son rêve de jeunesse: vivre de sa passion. Il a ouvert un magasin-restaurant à Couillet à proximité du rond-point sous le viaduc du R3, dans la descente de Loverval: Le sommelier du thé (c’est son nom) se targue de proposer la plus grande sélection de thés bio du pays. Un peu plus de 400 variétés s’offrent au regard, dont plusieurs créations de l’intarissable Sabir. "Ce coup de cœur remonte à mon enfance", raconte-t-il, avant d’enchaîner: "À la maison, je voyais mes parents boire du thé chaque matin, ils se plaignaient de la piètre qualité des mélanges disponibles dans le commerce. C’est quand j’ai saisi l’émotion de bonheur sur leurs visages lors d’un séjour en Inde où on venait de leur servir une tasse que j’ai compris que c’était ma vocation."

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...