Les vrais chiffres de la fréquentation scolaire à Charleroi

L’échevine en charge de l’Enseignement est confiante sur l’évolution positive des populations scolaires. Malgré une légère baisse.

Didier Albin
 L’échevine Julie Patte (à g.) est confiante, les projets scolaires connaissent le succès.
L’échevine Julie Patte (à g.) est confiante, les projets scolaires connaissent le succès. ©ÉdA – 60385214051 

Comment évolue la fréquentation des écoles fondamentales du réseau communal de Charleroi ? À cette question du chef de groupe MR Nicolas Tzanetatos, la Première échevine en charge de l’Enseignement Julie Patte vient d’apporter une réponse détaillée dans le dernier bulletin des questions écrites. "En termes d’inscriptions, les chiffres en maternelle accusent une légère baisse, tendance généralisée en Fédération Wallonie-Bruxelles." Selon les fédérations de pouvoirs organisateurs, cette évolution est liée à celle de la natalité qui a connu une diminution en 2019-2020. "À Charleroi, les comptages opérés en septembre ont provoqué la perte de plusieurs emplois temporaires. Ces emplois devraient être récupérés en cours d’année scolaire au gré des arrivées d’élèves." À ce niveau d’enseignement, les entrées en classe s’étalent en effet jusqu’en juin, les enfants pouvant rejoindre l’école à partir de 2 ans et demi sans qu’il y ait obligation.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...