L’Eden se pare d’un manteau de liège

La rénovation énergétique du 5 boulevard Bertrand, extension de l’Éden, devrait connaître bientôt son épilogue. État des lieux.

Didier Albin
 L’échevin des Bâtiments Xavier Desgain et le directeur de l’Éden Fabrice Laurent reviennent sur cette phase du chantier en cours.
L’échevin des Bâtiments Xavier Desgain et le directeur de l’Éden Fabrice Laurent reviennent sur cette phase du chantier en cours. ©ÉdA – 60306513373 

Le public avait pu découvrir le CINQ dans le cadre du festival Outre-Mondes le mois dernier à l’Éden. Ce jeudi, l’échevin en charge des Bâtiments Xavier Desgain a visité le chantier d’isolation de la façade arrière de l’ancien siège de l’école provinciale de la Samaritaine. "Pour l’amélioration de l’efficacité énergétique de nos biens immobiliers communaux, nous privilégions l’utilisation de matériaux biosourcés", rappelle-t-il. C’est ainsi par exemple que le Centre Éducatif Communal Secondaire (CECS) de Couillet a servi de vitrine au placement de murs-paille, composés d’herbe séchée. Un produit 100% naturel élaboré à Auvelais sous licence suisse. "Pour le CINQ, nous avons fait le choix avec nos architectes du bureau Réservoir A de la mise en œuvre de parois en liège." Deux couches extérieures sont nécessaires pour des performances optimales. La première a été installée, elle sera recouverte dans les jours et semaines à venir de panneaux plus minces, ce qui portera l’épaisseur du "manteau" à une vingtaine de centimètres.