Vers un nouveau pôle muséal ?

L’événement restera dans les archives carolorégiennes : le Musée des beaux-arts de la ville wallonne la plus peuplée va enfin, pour la première fois de son histoire, occuper des locaux qui lui seront propres. Pour rappel, le MBA a végété dans les combles de l’hôtel de ville, avant de déménager dans les étages du Palais des Beaux-Arts. Paul Magnette rappelle : « Pendant le chantier de construction de la tour de police, nous avons redécouvert le potentiel des anciennes écuries Defeld. Et quand la zone de police a avoué ne pas avoir de projets précis pour ce bâtiment, nous l’avons récupéré pour notre musée ».

Seb. G

Aussi beaux et vastes soient-ils, ces nouveaux espaces ne permettront, au premier étage, de présenter qu’une sélection drastique des collections de la Ville: l’exposition permanente mettra en évidence 135 œuvres, sur les quelque 4 000 que compte le MBA. C’est au rez-de-chaussée qu’auront lieu les expositions temporaires.