Charleroi: des coups sur sa compagne ? Jethro a de nouveau changé de version: « Je l’ai retenue pour ne pas qu’elle se blesse »

Alors qu’il avait admis avoir asséné quelques fessées à sa compagne, Jethro s’est finalement rétracté à l’audience.

L.C.
Charleroi: des coups sur sa compagne ? Jethro a de nouveau changé de version: « Je l’ai retenue pour ne pas qu’elle se blesse »
©Tinnakorn – stock.adobe.com 

Que s’est-il passé le 6 février dernier au sein du domicile conjugal à Charleroi ? Pour la désormais ex-compagne de Jethro, celui-ci s’est montré violent parce qu’il n’a pas accepté qu’elle consomme de l’alcool. Il l’aurait balayé et provoqué une chute au sol. Sans avocat, Jethro tient un discours radicalement différent.

Selon lui, la scène ne s’est pas déroulée de la sorte. Sa compagne de l’époque risquait de se blesser. Alors, il a agi tel un héros pour protéger sa dulcinée. "Elle avait beaucoup bu. Elle avait tout cassé et elle voulait même casser la télévision. Alors, je l’ai placée sur le lit et je l’ai retenue pour éviter qu’elle se blesse avec les tessons de bouteilles qui se trouvaient au sol", lance Jethro.

Pourtant, lors de son audition, le prévenu avait admis avoir asséné deux-trois fessées à la victime en la ceinturant. Aujourd’hui, l’ex-compagnon conteste la prévention de coups et blessures.

Le substitut Signor a tranché et considère que la version de la victime est conforme à la réalité. Ce dernier déplore l’absence de réponse de Jethro sur la médiation pénale proposée par le parquet, ce qui aurait permis au prévenu de ne pas comparaître devant la justice. Une peine de probation autonome est proposée à Jethro, qui persiste et signe en demandant son acquittement. Jugement le mois prochain.