Couillet-Couvin: plus de 5 kg d’héro dans la Peugeot, la police aux trousses

Pour une dette liée à une histoire de quad, le trentenaire s’est rendu aux Pays-Bas pour aller chercher la marchandise.

L.C.
Couillet-Couvin: plus de 5 kg d’héro dans la Peugeot, la police aux trousses
©Ivan Kurmyshov – stock.adobe.com

C’est un homme bien connu du côté de la justice française qui a comparu, jeudi après-midi, de l’autre côté de la frontière, à Charleroi. Avec 35 pages de casier judiciaire et 19 condamnations, Ismaine en ajoutera une 20e, le 17 novembre prochain. La nuit du 25 au 26 août 2021, le prévenu s’est cru sur un circuit de Formule 1 quand il a appuyé sur le champignon, dans une zone de travaux sur le ring de Charleroi.

Au départ, la police souhaitait contrôler le conducteur de la Peugeot à cause de la vitesse excessive. Mais les avertisseurs sonores n’ont pas eu l’effet escompté. Ismaine a refusé de s’arrêter et a tenté de fuir la police. "Il a slalomé entre des voitures avec un téléphone en main, franchi des lignes blanches et forcé un barrage de la police", précise le parquet. Réaction inadéquate et inexcusable d’Ismaine, oui, mais "compréhensible" quand on sait que ce dernier se trimballait avec plus de cinq kilos de poudre brune dans la voiture. Le conducteur fou est finalement interpellé, à pied, du côté de Couvin. La fouille de la voiture révèle la présence de paquets de poudre brune.

Ce jeudi après-midi, Ismaine n’a pas contesté l’importation d’héroïne et l’entrave méchante à la circulation. Manque de bol pour le trentenaire, du cannabis a également été retrouvé sur lui au moment de son interpellation. Selon Ismaine, il était chargé de transporter la drogue et de ramener la voiture au Quick de Couillet. "J’ai accepté de faire ça, car j’avais une dette avec un homme à la suite d’un accident avec son quad. Il était prévu qu’il m’attende lui-même au Quick de Couillet.", confie le prévenu.

En état de récidive, notamment pour une condamnation à 4 ans de prison à Reims pour vol avec violence, Ismaine devra écoper d’une peine de prison. Minimum 3 ans de prison sont requis. À la défense, c’est un sursis probatoire qui est plaidé.