Charleroi: déjà condamné pour des incendies volontaires, il recommence cinq ans plus tard

Le prévenu, âgé d’une trentaine d’années, reconnaît deux des trois incendies que lui reproche la justice.

L.C.
 Patrice reconnaît être l’auteur de deux incendies. Il conteste le troisième où il était dans les parages pour uriner.
Patrice reconnaît être l’auteur de deux incendies. Il conteste le troisième où il était dans les parages pour uriner. ©Kevin Booth – Fotolia 

"Un incendiaire, pas un pyromane." Cette phrase prononcée par MeDruart, avocat à la défense, résume, selon ce dernier, parfaitement le portrait de Patrice. Pour le parquet, le prévenu est un dangereux pyromane qui n’hésite pas à passer à l’acte dès qu’il a bu alors que la justice lui a déjà donné sa chance. En 2017, l’homme a obtenu un sursis avec une peine de trois ans de prison par la Cour d’appel de Mons pour, déjà à l’époque, des incendies volontaires.