Guichets citoyens: recrutements en vue

Si les commandes de documents ou démarches administratives en ligne ont augmenté depuis les périodes de confinement, les équipes de la population et de l’état civil continuent à recevoir chaque année des dizaines de milliers d’habitants dans les cinq guichets citoyens de la première ville de Wallonie. « Il arrive que notre personnel soit confronté à un afflux d’usagers, admet l’échevin de la Citoyenneté Mahmut Dogru. Nous veillons donc à augmenter l’encadrement et l’accueil pour limiter le temps d’attente. »

D.A.

Dans le dernier bulletin des questions écrites du conseil communal, le conseiller PTB Germain Mugemangango fait état d’un incident dont il a été le témoin direct au guichet de l’hôtel de ville de Charleroi. Lorsqu’il se présente ce jour-là, le seul agent en service est littéralement débordé: une trentaine de personnes poireautent déjà dans la salle d’attente quand le steward annonce que les tickets ne seront plus délivrés, invitant le public à revenir l’après-midi. Cela n’a pas manqué de déclencher la colère de quelques-uns. Il faut savoir qu’actuellement, 41 agents sont affectés aux opérations d’état civil et de population. Parmi eux, cinq sont en maladie de longue durée et trois en formation, ce qui réduit l’effectif opérationnel d’autant d’unités.