Charleroi : « Ji chuis in tox’», dit un héroïnomane aux agents

Lourde condamnation pour un fournisseur en gros d’héroïne de Charleroi, trahi par un de ses clients.

Jean-Pierre De Staercke

Un soir de février 2014, dans le centre de Charleroi, une patrouille de police s’arrête à hauteur d’un homme couché sur un trottoir. Il a une trentaine d’années et est à l’état d’épave. Il est gelé, squelettique et tremble comme une feuille morte. Il est également édenté et, pour dire vrai, il semble en fin de vie. Quand les agents lui adressent la parole, il répond: "Mi, c’est Titi, ji chuis in tox’" . Comprenons: "Moi, c’est Titi. Je suis un toxicomane" .