Des vitrages de technologie wallonne pour bloquer ou favoriser le signal mobile

Des technologies développées à Gosselies permettent d’améliorer ou de faire barrage aux communications mobiles à l’intérieur d’un bâtiment.

Georges Lekeu
Des vitrages de technologie wallonne pour bloquer ou favoriser le signal mobile
Un traitement du vitrage existant d’un bâtiment permet de réduire sérieusement l’atténuation du signal mobile, assure Wave by AGC, une branche de AGC Glass Europe (ex-Glaverbel). ©Wave by AGC

Le vitrage d’un bâtiment est susceptible de repousser ou de laisser passer généreusement les ondes des réseaux mobiles. Comment favoriser l’un ou l’autre phénomène? À Barcelone, la branche Wave by AGC de AGC Glass Europe (ex-Glaverbel) présente au Mobile World Congress ses solutions technologiques développées dans son centre de recherche de Gosselies. Wave by AGC fait partie des trente-cinq exposants de la délégation belge du salon mondial des technologies mobiles (28 février – 3 mars 2022).

Perte limitée à 3 décibels

Comme le souligne le site web de Wave by AGC, 80% des appels mobiles sont reçus et émis depuis l'intérieur. Or l'isolation tend à atténuer la puissance du signal mobile. Au point d'éventuellement perturber les communications.

"L'évolution des bâtiments et de leur isolation fait qu'il existe de plus en plus de problèmes pour téléphoner à l'intérieur", confirme Bernard Monville, responsable de Wave by AGC. "Pour y remédier, la réponse est double. Soit on installe des systèmes actifs qui consomment de l'énergie en se chargeant de réémettre les ondes à l'intérieur. Soit il y a notre solution baptisée Wavethru. Nous appliquons un traitement laser optique au vitrage existant afin de mieux laisser passer les ondes de l'intérieur vers l'extérieur."

Selon les promesses de Wave by AGC, ce traitement par laser optique permet réduire la perte du signal radio de 30 à 3 décibels sur un double vitrage. "Ça s'applique sur du vitrage existant, sur des bâtiments existants", insiste Bernard Monville. "Notre business n'est pas orienté sur les maisons classiques pour le moment. Quand nous travaillons sur de petits bâtiments, c'est par exemple une agence bancaire et le traitement se fait alors en une journée. Si vous laissez mieux passer les ondes à l'intérieur d'un bâtiment, l'antenne du téléphone utilisera moins de puissance. Tout profit pour la santé également."

Des chambres de déconnexion dans des hôtels

À l'autre bout du spectre, Wave by AGC propose de bloquer autant que possible signaux radio et ondes électromagnétiques avec son vitrage spécifique Wavetrap. "C'est de plus en plus demandé pour des questions de sécurité, de vie privée ou encore de bien-être des personnes hypersensibles aux ondes", analysé Bernard Monville. "Le grand avantage du vitrage que nous avons développé, c'est que la qualité optique et la transparence restent excellentes."

"Nous avons équipé un appartement dont les propriétaires sont hypersensibles aux ondes. Nous avons traité le cas d’un hôpital perturbé par les ondes générées par le passage du train dans une station en sous-sol. Il y a aussi des hôtels qui veulent créer des chambres totalement déconnectées. Il semble que c’est un business qui arrive."

L’actu du Mobile World Congress de Barcelone

+ La révolution de la recharge du smartphone : de 1 % à 100 % en 9 minutes

+ Huawei se réinvente à Barcelone pour oublier sa crise du smartphone

+ Les 5 tendances du congrès mondial du mobile de Barcelone, de l’hypocrisie verte au metaverse