Ukraine: les Communes de Charleroi commencent à se mobiliser

Charleroi, Courcelles, Pont-à-Celles et Châtelet, par exemple, commencent à mettre des choses en place pour venir en aide aux Ukrainiens.

jean VAN KASTEEL
Ukraine: les Communes de Charleroi commencent à se mobiliser
À Charleroi, le drapeau ukrainien flotte sur l’hôtel de ville. ©CC-BY-SA 3.0 Unported/crédit : UP9

Difficile, au niveau communal, d’avoir un rôle dans une crise internationale. Ce genre de sujet se discute à plus haute échelle. Pourtant, il y a des choses concrètes qui peuvent être faites, notamment au niveau de l’aide humanitaire ou de la coordination d’accueil de réfugiés. Sammy Mahdi, secrétaire d’État à l’Asile et la Migration, a demandé lundi que les villes et communes fassent un état des lieux des accueils disponibles, un appel relayé par le gouverneur du Hainaut.

Au niveau local, dans la région de Charleroi, plusieurs communes contactées commencent à mettre des choses sur la table. À Charleroi, une réunion est prévue ce mercredi matin pour répondre aux demandes du fédéral quant aux capacités d'accueil. Il devrait aussi être question de voir ce qui peut être mis en place pour aider l'associatif et le privé qui se mobilisent pour aider les Ukrainiens, nous indique-t-on. Le drapeau ukrainien flotte sur l'hôtel de ville depuis la semaine dernière.

Courcelles a également entamé des démarches pour encadrer les récoltes et les dons effectués par les privés et l'associatif, mais des contacts sont pris avec l'ambassade pour pouvoir "travailler de manière structurée et officielle", indique Caroline Taquin (MR), députée-bourgmestre, qui salue les élans spontanés de solidarité. "Plusieurs citoyens ont pris contact avec nous pour voir ce qu'ils pouvaient faire. Nous donnerons plus d'informations ce mercredi soir ou jeudi matin, via la page Facebook officielle de la commune. Nous sommes aussi en contact avec la commune polonaise de Kety, avec laquelle Courcelles est jumelée, pour les aider dans leurs démarches d'accueil des Ukrainiens."

Pont-à-Celles, de son côté, a lancé, côté communal et côté CPAS, un listing des places d'accueil disponibles, notamment dans les ILA (initiative locale d'accueil). "Le collège a également validé lundi une proposition de don à la Croix-Rouge, pour soutenir l'aide humanitaire en Ukraine. Un don de 2 500€ sera proposé au conseil communal. La majorité a déjà marqué son accord et je ne doute pas que nos amis de l'opposition suivront", explique Pascal Tavier (PS), le bourgmestre.

Du côté de Châtelet, l'échevin Michel Mathy (PS) dit que le collège communal, qui se réunira vendredi, se penchera sur ce que la Ville de Châtelet peut proposer dans le cadre de récoltes de dons de biens, alimentaires ou vestimentaires.