Triste fin de match prématurée à Jumet

Ce sont des événements dont le football amateur se passerait bien qui ont éclaté dimanche après-midi au stade Danny Labay à Jumet.

L.C.

Alors que le marquoir affichait 0-1 en faveur de Fleurus et qu'on s'approchait de la fin de la première période, un accrochage entre deux joueurs a subitement fait basculer le match de la plus mauvaise des manières. La suite des débats a tourné court: des insultes, une échauffourée et l'arrêt du match. " Pourtant, la rencontre se déroulait parfaitement bien. Il n'y avait rien eu juste avant", déplore Ismaïl El Maraki, au lendemain du match. L'arbitre, se sentant menacé par un supporter de Fleurus, a mis fin aux débats. " Moi je suis allé voir le supporter en question et il m'a assuré qu'il n'avait pas menacé l'arbitre. J'ai décidé de faire rentrer tout le monde au vestiaire et de calmer mes joueurs. J'ai ensuite été voir l'arbitre qui m'a signalé la fin du match à cause de cette menace", précise Alba Mayanga, l'entraîneur de Fleurus. " La série n'avait pas besoin de ça, tout comme notre club. On fait des efforts pour redorer notre image et on se fait passer pour des clampins. C'est triste et fatigant, ajoute le T1 de Jumet. Au lieu de prendre du plaisir et de s'amuser sur un terrain, on a assisté à ça. C'est vraiment triste pour le football amateur", conclut Alba Mayang. La balle est désormais dans le camp du comité provincial. Un rapport sur les incidents sera rédigé par l'arbitre. Un double score de forfait n'est pas impossible.