Pour voir son fils, il avait un cran d’arrêt et il a détruit une porte

Le 1er avril 2020, le père de famille s’est rendu au domicile de son ex-compagne avec la ferme intention de voir ses enfants.

L.C.

Pour ce faire, il a jugé opportun de venir armé d'un couteau à cran d'arrêt et de détruire la porte d'entrée de l'appartement. Michael n'était pas le bienvenu et a trouvé porte close face à lui. "Il est même allé chercher des outils pour détruire la clinche de la porte", précisait le parquet.

Un peu plus tôt dans la journée, Michael s’était déjà fait remarquer. La police locale était intervenue une première fois pour inviter le prévenu à quitter les lieux.

Le jeune homme d’une vingtaine d’années n’a jamais comparu devant la justice, ni pour se défendre sur les faits qui lui étaient reprochés ni pour écouter son jugement.

Condamné par défaut à un an de prison, il aurait dû accepter la transaction pénale de 150 euros proposée par le parquet. Il aurait ainsi évité la comparution devant le tribunal.