Xavier Baillon sous le vent

Le Fleurusien a renoué avec la victoire lors du Running Day, étape du challenge de Hainaut, organisé dimanche matin par l’institut Jean Jaurès.

Geoffroy Bruyr
Xavier Baillon sous le vent
Xavier Baillon s’est mis en jambes avant le marathon de Rotterdam. ©ÉdA – 501930664610

La première des étapes carolos du challenge de Hainaut était pour ce dimanche 20 février avec la course organisée par l’amicale de l’institut Jean Jaurès. Après avoir longtemps organisé l’épreuve au départ de l’école, à Charleroi-nord, Pierre Nizet et son équipe ont mis le cap sur Marcinelle pour rendre leur épreuve plus attrayante. Et comme en 2020, année de la précédente édition, il faisait à nouveau fort venteux… Ce qui n’a pas découragé 471 runners.

Outre les conditions climatiques pas évidentes, ils auront (re)découvert un circuit varié pour lequel un petit échauffement s’avérait nécessaire puisque, après seulement 300 m, une première côte était déjà au programme! La petite distance partait sur un chemin peu technique et plat avant la partie finale au profil descendant. La grande distance avait quant à elle une allure de trail jusqu’au 6e km et le retour sur le bitume plat pour une fin de course ultrarapide.

Xavier Baillon a profité de cette épreuve pour renouer avec la victoire (sur le 10 km). "Ma dernière remontait à loin, Heppignies ou le semi-marathon du Brabant Wallon en 2019, car j'ai connu une longue période d'arrêt, signale-t-il. J'ai accéléré dans la première côte située peu avant le 2e km pour voir les réactions. Julien Vanbellaiengh et moi avons fait le trou et dans le premier passage technique, je l'ai senti essoufflé. Alors j'ai remis une accélération finale pour terminer seul."

Une victoire plutôt facile en apparence. "Je pensais partir prudemment mais j'ai voulu tenter d'accélérer directement en sentant l'opportunité car j'avais des bonnes sensations. Ce ne fut pas si facile que ça car le parcours était très accidenté, mais je n'ai pas ressenti trop de pression car l'écart était déjà important à la mi-course."

Une victoire qui est en tout cas de bon augure avant son premier gros objectif de l'année: le marathon de Rotterdam du 10 avril. "Mon meilleur temps sur la distance est de 2 h 38 établi à Francfort en octobre 2019, souffle le protégé de Fernand Brasseur. J'aimerais me rapprocher de ce chrono…"

Le CRAC en force sur le court

Chez les dames, Valérie Leroy s’est imposée avec vingt secondes sur Déborah Deroover. Sur le court, c’est Kenny Baudour, qui s’était adjugé le challenge 2021, qui a imposé sa vitesse à deux jeunes coureurs du CRAC en pleine progression, Nolann Noel et Yanis Van Waetermeulen. La première dame vient aussi du club carolo: Marie Nihoul.

Les runners auront l'occasion de revenir à Marcinelle très prochainement: le dimanche 27 mars à l'occasion des 15 km de Charleroi Métropole et le dimanche 7 mai pour le jogging Ensemble avec les Personnes Extraordinaires.

Classements complets : 4.70 km | 10.00 km