Parité parfaite pour juger David Vens

L’homme est accusé du meurtre de sa compagne, Maria Goncalves Da Rocha, le 6 mars 2018.

Belga
Parité parfaite pour juger David Vens

Six hommes et six femmes seront chargés de juger David Vens, 49 ans, devant la cour d’assises du Hainaut à Mons, dès lundi. Le Carolorégien est accusé du meurtre de sa compagne, Maria Goncalves Da Rocha, commis en mars 2018 à Charleroi.

Le 6 mars 2018, en matinée, l’accusé, cafetier dans la ville basse, a appelé les secours pour signaler la mort de sa compagne, étendue au pied du lit. Il a déclaré que sa compagne, qui était sortie la veille, présentait des traces de coups, dont une plaie dans le bas du dos.

Dans un premier temps, il a contesté être l’auteur des coups, même si la relation entre eux, parents d’une enfant âgée de neuf ans, était conflictuelle. Il est ensuite passé aux aveux, déclarant qu’il était bien l’auteur du coup de couteau qui a tué la victime.

La veille, ils s’étaient disputés alors qu’ils étaient tous les deux en état d’ivresse. Cependant, David Vens a contesté l’intention homicide, déclarant que c’est Maria qui s’était emparée d’un couteau pour le menacer. Il a réussi à lui enlever le couteau des mains, l’a poussée sur le lit et lui a porté un coup, au niveau du dos, avec cette arme blanche de la main gauche. Selon lui, la plaie n’était pas très importante et Maria s’est endormie dans le canapé.

David Vens a été libéré sous conditions le 5 décembre 2018. Il sera défendu par Me Poisson, Me Puccini et Me Druart, du barreau de Charleroi.

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.