Une alternative à la prison pour un jeune dealer de cannabis

La Chambre de traitement de la toxicomanie propose des thérapies plutôt que des peines fermes. Manu, 18 ans, doit saisir la perche.

Une alternative à la prison pour un jeune dealer de cannabis
Les jeunes suspects ont été pincés à cause d’une odeur suspecte dans la voiture. ©janifest – stock.adobe.com
L.C.

Il y a un an, la chambre de traitement de la toxicomanie de Charleroi a ouvert ses portes aux justiciables dépendants aux produits stupéfiants. Le but? Les aider à se sortir de la consommation de produits stupéfiants et à obtenir une peine plus clémente que la prison ferme devant le tribunal correctionnel.