Cinq ans de militantisme

Tout en gardant le regard bien fixé sur les semaines qui arrivent, Margaux Joachim a aussi jeté un rapide coup d’œil dans le rétroviseur.

S.G.

Le collectif Femmes de Mars existe depuis cinq ans, à Charleroi. «Et le premier point positif, c’est qu’en cette période, notre plateforme s’est fait connaître; le grand public connaît l’action des Femmes de Mars, désormais».

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...