Hausse des cas tardifs de grossesses

L’une des craintes du planning familial se confirme: les cas de grossesses non désirées avancées sont en hausse.

D.A.
Hausse des cas tardifs de grossesses
Julie Verbist analyse les chiffres du centre de planning familial ©D.A.

Dans les centres de planning familial, l'activité reprend doucement son cours d'avant la crise du coronavirus. «Comme on s'y attendait, le confinement a ralenti les interruptions volontaires de grossesse (IVG), constate Julie Verbist, médecin de l'ASBL Collectif Contraception, à Charleroi. Nous avons enregistré une baisse du nombre d'IVG, environ à 75% du volume ordinaire qui est de 14 à 15 par semaine.»

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...